La vraie difficulté du Yoga : le lâcher prise

La vraie difficulté du Yoga : le lâcher prise

Le Yoga est aujourd’hui en plein essor. C’est à la fois une chance de voir cette pratique ancestrale se diffuser largement mais trop d'idées reçues l'entourent souvent !

Arrêtons les idées reçues ! « Je ne suis pas assez souple pour faire du yoga », « Je suis beaucoup trop speed j’ai besoin d’un sport qui me défoule », « Je viens au yoga me sculpter un corps de rêve pour cet été »... 

Le Yoga n’est pas un « sport » à proprement parler, j’aime rappeler à mes élèves qu’ils arrivent sans doute à mon cours avec cent problèmes à résoudre et qu'ils repartiront avec dix... La vraie difficulté ne réside pas dans le fait de réussir un asana (posture) mieux que sa/son voisin(e) de tapis, ou bien de réussir à tenir sur les mains, la tête en bas ou encore de passer ses jambes derrière son cou : mais de lâcher prise !

Le yoga permet de nous vider complètement l’esprit... Il nous pousse à accepter l'idée que le monde peut continuer à tourner sans nous ! Et rien ne l'en empêchera, si l’on arrête de réfléchir et d’utiliser notre mental ne serait-ce qu’une heure.... Au contraire, nous devons réaliser que nous serons d’autant plus disponibles après avoir lâché prise une heure, trente minutes ou même diz minutes sur son tapis, que si nous ne l'avions pas fait ! Il est important de prendre le temps de se détendre et se ressourcer afin de se rester au meilleur de notre forme mentale et donc physique !

Platon écrivait : "Les maux du corps sont les maux de l’âme, ainsi on ne doit pas chercher à guérir le corps sans chercher à guérir l’âme."

Le Yoga nous aide donc à guérir les maux du corps et les maux de l’âme : en pratiquant les asanas, tête vidée, nous permettons à notre corps de rester fluide et en bonne santé car ous faisons circuler l’énergie à l’intérieur de ce dernier et enlevons toutes les tensions. Par le Yoga, on guérit les maux du corps. Et de ce fait, nous guérissons plus largement, les maux de notre esprit !

Accepter de ne pas tout contrôler, savoir mettre sa vie sur « pause », prendre le temps de se ressourcer, ne pas chercher à impressionner son voisin avec sa superbe réalisation de hanumanasana (grand écart), effectuer chaque asanas en conscience, chercher à comprendre l’intérieur de son corps, se concentrer sur le chemin plus que la posture finale, le tout dans un état presque méditatif, là réside la vraie difficulté du yoga, mais aussi toute la beauté de cette philosophie de vie !

Namasté !

Article écrit pour Esprit Yoga